• Aurélien

Business plan

Le business plan est un dossier qui permet d’imager, de construire et surtout de projeter dans le temps son projet de création / développement / reprise d’entreprise.


Il est aussi parfois appelé Plan d'affaires ou encore Mémorandum d'informations.

Passage obligé, dit-on, pour tout entrepreneur, il est souvent une étape essentielle dans la vie du projet notamment lorsque l’on souhaite lever des fonds devant des investisseurs ou convaincre son banquier. La rédaction de ce document oblige à se poser de nombreuses questions essentielles pour cadrer son projet, et surtout à formaliser ses éléments de réponse et à les partager avec les partenaires.

Un BP comporte généralement une trentaine de pages (hors annexes) et se découpe habituellement en deux parties :

- Une première partie que l’on pourrait qualifier de descriptive : Elle comporte en général la présentation complète de l’équipe et du porteur de projet dont elle met en valeur les compétences, formations et surtout complémentarités (avec les CV à ajouter en annexe). Elle définit également le projet en présentant l’offre et la proposition de valeur, son marché et sa concurrence, la segmentation et la stratégie d’accès au marché qui lui est liée, avec les moyens qui seront mis en œuvre.

- Une deuxième partie est un prévisionnel financier : chiffre d’affaires, charges variables et fixes, investissements, besoins et charges de personnel, financements...

A noter que cet outil a été inventé dans les années 1960’s, initialement à destination des conglomérats qui devaient prendre des décisions d’investissement. Son usage entrepreneurial n’a suivi que plus tardivement.

Il peut être tentant d’en faire un document figé, ce qui serait contradictoire avec la vie des startups. Il doit donc pouvoir évoluer en fonction des avancées de l’entreprise dans son environnement. De même, attention à n’en pas faire un prospectus désincarné. Le Business Plan doit être personnel, il n’existe pas de modèle universel puisqu’il doit correspondre au projet et à l’histoire que les dirigeants souhaitent écrire. Un autre écueil serait de trop se positionner en tant qu’expert parlant à ses pairs (à l’instar d’un article universitaire), il est important de trouver un bon dosage dans la pédagogie puisque le BP sera aussi lu par des personnes ne connaissant pas spécifiquement votre secteur d’activité.

Bref, le Business Plan est un document stratégique, un véritable faire-valoir pour le projet mais cela en fait une tâche très consommatrice de temps. Questions à vous poser au moment de commencer sa rédaction :

  • Ai-je vraiment besoin de passer du temps à rédiger un business plan ? Ne ferai-je pas mieux d’aller chercher des clients ?

  • Faut-il privilégier un format “slide deck” qui permettra un passage plus facile vers la création du pitch, ou bien un format “word” qui est d’avantage facile à lire sans explication pour le destinataire ?

  • Qui en sera destinataire ? Quels sont les messages clé ?

  • Puis je sous-traiter cette tâche ? Dois-je pour autant le faire seul ?



Cette définition a été rédigée dans le cadre du projet "Dico pratique de la levée de fonds" réalisé conjointement par Legal Insight, Rainmakers et MG Consulting. Entrepreneurs, retrouvez sur nos blogs les 99 mots essentiels pour vous préparer.


  • Twitter MG Consulting
  • LinkedIn MG Consulting
  • RSS Blog MG Consulting

©2020 par MG Consulting | 04 79 71 79 79 | Une équipe du groupe MG

MG_CMJN_contourblanc_basse_réso.png