• Aurélien

Excédent Brut d'Exploitation (EBE)


L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) est un indicateur financier fondamental qui fait partie des soldes intermédiaires de gestion (SIG, ce sont des chiffres et des ratios qui permettent d’approfondir l’analyse de la rentabilité de l’activité dans le compte de résultat de l'entreprise). Il reflète la rentabilité opérationnelle de l’entreprise au cours d’un cycle d’exploitation (c’est à dire une année, ou exercice comptable). Il peut être résumé comme étant la trésorerie dégagée (ou consommée) par la société sur la base de sa seule activité d’exploitation.


L’EBE a une place cruciale dans le prévisionnel financier d'une start-up comme de toute entreprise.


Il existe plusieurs manières pour le calculer, mais la plus courante et la plus simple est de partir du chiffre d’affaire (CA) hors taxe et d’y soustraire les charges d’exploitation et de personnels :

EBE = CA + Subventions d’exploitation – Achats consommés – Consommation en provenance de tiers – Charges de personnels – Impôts et taxes

Il est assez proche de ce qu’on nomme l’EBITDA aux Etats-Unis (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization), avec quelques écarts toutefois (participation des salariés, éléments exceptionnels, provisions…) et certains acteurs préfèrent utiliser ce dernier terme en mode franglais.


Cet indicateur est intéressant car il ne tient pas compte des politiques de financement et d’investissement de l’entreprise ni des évolutions du besoin en fonds de roulement ni des opérations exceptionnelles, il ne concerne que les activités opérationnelles et donc il reflète la performance du modèle économique.


En clair, si l’EBE est positif, l’entreprise améliore sa trésorerie par la seule action de son exploitation et à l’inverse, si l’EBE est négatif, l’entreprise perd de l’argent et doit donc repenser son modèle économique.


A partir de l’EBE, on peut calculer plusieurs ratios comme le taux de profitabilité ou le taux de rentabilité brute pour déterminer la rentabilité d’un investissement par rapport aux capitaux investis. Ainsi l’EBE est un parfait indicateur pour prouver rapidement la rentabilité de son modèle économique devant des parties prenantes et être un bon point d’accroche pour votre levée de fonds. C’est pourquoi l’EBE est souvent utilisé dans les différentes méthodes de valorisation d’une entreprise ou d’une start-up.



Quelques questions à se poser :

  • Comment réagir avec un EBE négatif ? Comment l’interpréter ? A quelle fréquence le mesurer ?

  • Quelle place a l’EBE dans mon business plan ?

  • Combien de temps est-ce que les différents financeurs (investisseurs, banquiers...) peuvent accepter de voir un EBE négatif dans mon prévisionnel financier ?


Cette définition a été rédigée dans le cadre du projet "Dico pratique de la levée de fonds" réalisé conjointement par Legal Insight, Rainmakers et MG Consulting. Entrepreneurs, retrouvez sur nos blogs les 99 mots essentiels pour vous préparer.

  • Twitter MG Consulting
  • LinkedIn MG Consulting
  • RSS Blog MG Consulting

©2020 par MG Consulting | 04 79 71 79 79 | Une équipe du groupe MG

MG_CMJN_contourblanc_basse_réso.png