• Aurélien

Levée de fonds

La levée de fonds est une opération d’obtention de nouveaux financements pour une entreprise, comportant généralement une partie d’augmentation des fonds propres de la société via des investisseurs.


C’est une des deux grandes composantes de ce qu’on appelle le private equity, par laquelle les investisseurs injectent du cash dans l’entreprise et en deviennent dès lors actionnaires (« cash-in »). L’autre composante avec laquelle ne pas la confondre : le « capital buy-out », par laquelle un financier rachète des parts d’entreprises à ses actionnaires (dans ce cas l’opération sert plus les actionnaires que la société elle-même).


La levée de fonds peut comporter également une composante « non dilutive » (emprunts, subventions…) qui vient faire effet de levier avec l’augmentation de capital et ainsi augmenter encore la trésorerie disponible pour la société pour ses projets d’investissements.


Les sociétés qui lèvent des fonds sont donc des start-up innovantes à fort potentiel de croissance ainsi que des PME (dans un cadre de développement, de transmission ou de retournement). L’argent qui est injecté doit leur permettre d’accélérer leur croissance et de gagner des parts de marché. Les investissements réalisés doivent engendrer une création de valeur pour la société sur un horizon de quelques années, le plus souvent 5-7 ans.


Le montant des fonds levés varie en fonction des besoins de l’entreprise et de son stade de maturité. Il n’y a pas de montant minimum à proprement parler pour pouvoir parler de levée de fonds, mais dans la pratique ce processus long, incertain, et coûteux n’est généralement engagé que pour des sommes pouvant changer significativement les perspectives de la société. Lorsque le besoin de capitaux frais court sur plusieurs années, on considère généralement que le bon rythme est d’une levée tous les 2 ou 3 ans permettant aux fondateurs de se consacrer à la création de valeur et d’éviter la multiplication des roadshows.


Selon les cas les montants communiqués sur la levée de fonds sont soit les montants de l’augmentation de capital, soit les montants totaux des nouveaux financements obtenus (y compris financements non dilutifs, ce qui est considéré comme abusif pour les plus puristes).


La levée de fonds étant un processus long de 9 à 18 mois en général, il doit s’anticiper. Ses étapes clefs sont :

  • Définir un plan de développement qui intègre les aspects business, techniques, industriels le cas échéant, RH, financiers

  • Elaborer la documentation

  • Cibler puis approcher des financeurs

  • Permettre l’instruction du dossier (due diligences) par les investisseurs

  • Négocier un term sheet

  • Finaliser l’opération (“closer”) !

Questions à se poser à ce sujet :

  • Est-ce que mon projet de développement est susceptible d’intéresser des investisseurs ?

  • Est-ce le bon moment pour lever des fonds ?

  • Suis-je bien entouré pour préparer et réussir ma levée de fonds ?


Cette définition a été rédigée dans le cadre du "Dico pratique de la levée de fonds" réalisé conjointement par Legal Insight, Rainmakers et MG Consulting. Entrepreneurs, retrouvez sur nos blogs les 99 mots essentiels pour vous préparer.